AccueilRadio campusla méthanisation, recyclage écologique, ou recyclage économique ?

sujet traité dans « L’appel des escargots » de janvier

sources: http://gazdeschistesprovence.wordpress.com/2013/09/19/le-methane-agricole-un-nouvel-agro-business/

article du Monde (Manon Rescan sept 2013) « Le méthane agricole, un nouvel agro-business ? »

Une centaine de fermes en France sont équipées d’unités de méthanisation, cette solution semble mêler RECYCLAGE et énergie RENOUVELABLE.

-Pourquoi le nouveau « business »?

A première vue, pour les éleveurs c’est intéressant, du moins sur un plan financier (EDF peut leur acheter jusqu’à 20 centime le KWh)

La première unité de méthanisation a commencé en 2002, et c’est devenu de plus en plus alléchant, le prix d’achat de l’électricité au cours des années a plus que doublé. En mars 2013, l’annonce d’une hausse des tarifs d’achat et des primes. Le gouvernement encourage donc cette pratique. A tel point qu’elle pourrait même devenir une fin en soi, et non plus un procédé complémentaire de l’activité d’élevage. C’est le gros danger, quand on constate qu’aujourd’hui l’élevage s’industrialise déraisonnablement. Cela vient concurrencer l’activité de l’élevage, pouvant constituer le tiers du chiffre d’affaire, voire rapporter autant pour un éleveur laitier. On redoute donc l’excès de cette pratique.

« Le risque c’est que l’élevage laitier devienne un sous-produit de la méthanisation »  déclare Laurent Leray (secrétaire national chargé de l’élevage à la Confédération paysanne) à propos du projet dit des « 1000 vaches » (dans la Somme) L’installation prévoit un élevage d’un millier de laitières adossé à un méthaniseur d’une puissance de 1,3 mégawatt, largement supérieure à la moyenne française (220 kilowatts).

Une autre dérive d’un telle solution qui semble écologique, c’est la récupération intéressée des investisseurs: le « greenwashing« . Christian Couturier (directeur du pôle énergie de SOLAGRO: association d’ingénieurs qui accompagne les agriculteurs vers des pratiques plus durables) juge que « l’unité de méthanisation sert surtout de caution écologique à un élevage industriel »

Un autre problème plutôt sanitaire intervient:

Comme pour le bio carburant, c’est une aberration de produire des cultures, non plus pour la consommation alimentaire nécessaire aux humains, mais pour la production d’énergie. Par exemple, en Allemagne, près de 800 000 hectares de maïs seraient aujourd’hui destinés uniquement à la méthanisation. Car le maïs est finalement beaucoup plus méthanogène que le lisier des bovins. Donc plutôt que de cultiver des terres arables  pour « nourrir la planète », c’est plus rentable de se dédier exclusivement à la production d’énergie. Mais est-ce plus éthique ?

 


Commentaire

la méthanisation, recyclage écologique, ou recyclage économique ? — Pas de commentaire

Laisser un commentaire