AccueilInitiativesElections 2014(F)Estives 2013 à NDDL : CR des 5 et 6 août

Malgré une organisation de dernière minute et des conditions de rassemblement inhabituelles (mais fort sympathiques), nous nous retrouvâmes une quarantaine d’inscrits en arrivant à la ZAD, pour une centaine de participants au total !

On peut lire aussi un CR sur le site de Reporterre : http://www.reporterre.net/spip.php?article4568

CR compilé (au fur et à mesure des contributions) par Boris P., Christian S. et Michel L.

Source : http://www.les-oc.info/2013/08/festives-2013-cr/

Logo-NDDL_2013

Lundi 5 août 2013 – Matin – Plénière

Sur le fond et sur la forme : comment ne pas répéter les échecs des gauches productivistes et de l’écologie d’accompagnement ? Le débat permet de clarifier nos positionnements par rapport aux gauches productivistes et à l’écologie d’accompagnement :

  • refus d’un stratégie « unitude » (l’unité pour l’unité à tout prix, faire d’abord nombre)
  • Une telle stratégie unitudinaire subit la « loi du tonneau » (l’eau ne monte pas plus haut que le trou le plus bas) : l’accord ce faita minima (et tous les dissensus sont gommés)
  • Au contraire, nous devons accepter qu’il y a un « curseur » au-delà duquel les décroissants n’ont pas à porter les contradictions de ceux qui restent dans le productivisme et l’accompagnement (car la stratégie de ces derniers consistent à faire peser une « culpabilité » sur ceux qui préfèrent la cohérence idéologique).

Lundi 5 août 2013 – Après-midi – Ateliers Comment sortir de l’échec ? 1. dans les liens avec les mouvements sociaux 3 types de luttes

  • celles que nous avons initiées
  • celles auxquelles nous participons
  • celles que nous suivons et « subvertissons » (par ex sur les retraites)

Distinguer les luttes de court terme et celles de long terme Faire pénétrer nos idées dans toutes les luttes.

2. en s’organisant sans hiérarchie et dans nos modes de prise de décision

  • Diviser les pouvoirs, referendum permanent, droit de veto.
  • Information de tous en amont des discussions et des décisions.
  • Parole en cercle.
  • « Prises de parole » non verbales (gestes).
  • Sociocratie.
  • Qui ne dit mot consent.
  • Conserver la pluralité des modes d’organisation et de prise de décision.
  • Quelles que soient les formes, conserver le sens, le fond.

 

  • Mandats impératifs – non cumulables – courts – révocables
  • Procédure de compte rendu de mandat,
  • Pluralisme des modes de désignation (tirage au sort, préférendum, élection),
  • Pluralisme des modes de décision (préférendum, référendum, conférence de citoyens, consensus, consentement, majorité >2/3)

Cliquez ici pour un CR plus complet.

3. dans la participation aux institutions

  • Y aller pour être au courant
  • S’engager à la rotation en cours de mandat
  • Les revenus de l’élu ne doivent pas dépasser le revenu médian
  • Ne pas être un élu isolé, toujours avoir un groupe de personnes actives avec soi pour travailler les sujets et assurer le dégonflement de l’ego
  • Ne pas voter les budgets qui contiennent plus de « poisons » que de « solutions », même si qq solutions nous plaisent
  • Faire de la politique en dehors des temps électoraux
  • Faire sabotage / subversion / contre pouvoir

4. dans le rapport entre militantisme et vie quotidienne

  • Faire ce que l’on dit, en commençant par soi : une certaine cohérence ente ce que l’on propose et ce que l’on fait permet de nourrir de la motivation pour « rester militant ».
  • La multiplicité de nos implications (alternatives concrètes, luttes, projet…) nous oblige à réduire notre temps de travail salarié !
  • Sobriété militante : ne pas être que militant, pas tout le temps, pour rester ancrés dans d’autres réalités.
  • Tension entre l’individualisme et l’action collective.
  • De plus en plus de personnes « consomment » de la militance, cherchent un plaisir immédiat ou s’en vont. Difficultés à tenir ses engagements, à faire des efforts (cf syndrome du passager clandestin) : certes, militer doit être un plaisir mais il faut aussi savoir qu’il y a aussi du « devoir ».
  • Selon l’heure à laquelle sont organisées les réunions cela facilite ou complique la participation de certaines personnes (situation professionnelle ou familiale).
  • Nous sommes des militant-chercheurs, qui ne savent pas d’avance.

 

Mardi 6 août 2013 – Matin Décroissance 2014 Continuité du site Internet : decroissance-elections.fr

1.Municipales : Quelles propositions ? Pour la souveraineté locale et la démocratie de proximité. Pour l’autonomie des territoires et des communes. Contre la recentralisation et la métropolisation. Pour la solidarité et contre la concurrence entre territoires.   Au-delà des détails des propositions, les budgets expriment des priorités. Se sont ces priorités que nous voulons changer. Les collectivités, en tant qu’organisations, doivent aller vers l’exemplarité : dans leur fonctionnement, leurs pratiques, leurs achats (services, produits, eau, énergie…). Et particulièrement les assemblées d’éluEs : chaque Conseil Municipal vote un règlement intérieur qui mérite souvent lecture et amendements (droits de parole…). Démocratie

  • Pour des processus d’information, de participation et de décision par le plus grand nombre (commissions ouvertes).
  • Pour la transparence des débats, des décisions et la publication (en mairie et en ligne) des documents.
  • Pour un pluralisme des modes de décision (préférendum, référendum, conférence de citoyens)
  • Pour un pluralisme des modes de désignation (tirage au sort, préférendum, élection),
  • Pour des mandats non cumulables – courts – révocables – impératifs.
  • Pour des procédures de compte rendu de mandat,

Alimentation

  • Pour des systèmes alimentaires locaux et de qualité.
  • Pour la souveraineté alimentaire des territoires.
  • Pour une éducation de tous à la qualité de l’alimentation : provenance, culture, qualité, préparation.
  • Pour l’agriculture urbaine et scolaire (avec l’aide des services municipaux pour la culture).
  • Contre les règles sanitaires issues de l’agro-industrie et qui bloquent les expérimentations locales.
  • Contre la privatisation des services de cantine.
  • Pour des services publics de cantine, de proximité, approvisionnés localement.
  • Pour la mise en régie de l’approvisionnement des cantines (cf Mouans-Sarthoux ou Barjac).
  • Pour des repas alternatifs (sans viande) dans les cantines.
  • Pour la diminution, la valorisation et le compostage des déchets de cantine.
  • Contre l’emprise de la grande distribution : limitation des horaires d’ouverture, des surfaces, voire interdiction des implantations.

Partenaires-ressources : Relocalisons, AMAPs, GAB, CIVAM, Confédération Paysanne, initiatives de Transition, Incroyables Comestibles, BioConsomm’acteurs, Minga, Colibris. Santé Pour le développement de services publics de soins de proximité et la gratuité des soins de base (dentaires…). Partenaires-ressources :Agriculture

  • Pour la préservation des terres agricoles et la redensification.
  • Pour les circuits courts de proximité.
  • Pour la préemption des terres nécessaires à l’installation de cultures vivrières.

Partenaires-ressources : Relocalisons, AMAPs, GAB, CIVAM, Terre de liens. Préservation

  • Pour un inventaire des haies, bocages, zones humides et zones naturelles remarquables.
  • Pour la préservation de la nuit : limitation de l’éclairage public, arrêt des illuminations de noël, arrêt de l’éclairage commercial.

Contre l’affichage publicitaire. Pour l’affichage citoyen et associatif. Partenaires-ressources : Paysages de France, Casseurs de pub. Ressources, déchets

  • Pour des services publics locaux de l’eau et de l’énergie.
  • Pour la gratuité et la tarification progressive de l’eau et de l’énergie.
  • Pour la réduction puis la réutilisation puis la valorisation puis le recyclage des déchets ménagers ET professionnels.
  • Pour des services publics d’accompagnement et de formation à la réduction des déchets.
  • Pour les ateliers de réparation et les ressourceries.
  • Pour la distribution de composteurs en bois et la mise en place de poulaillers.
  • Pour des circuits courts de traitement des déchets.
  • Contre la privatis ation des services de collecte et de traitement des déchets.
  • Pour des services publics de collecte et de traitement des déchets.
  • Pour la distribution gratuite de produits d’entretien et d’hygiène non polluants (savon noir).
  • Pour des expérimentations de mise en place de toilettes sèches (écoles, habitat collectif).
  • Pour des filières d’assainissement collectif et individuel en phytoépuration.
  • Contre le tout à l’égout.

Partenaires-ressources : Compostiers. Habitat, urbanisme

  • Pour la réappropriation de l’usage des espaces privatisés (locaux, logement).
  • Pour le développement de l’habitat partagé.
  • Pour des terrains de vie et le droit à l’habitat léger.
  • Pour un accueil solidaire des gens du voyage.
  • Pour la sobriété énergétique (isolation des bâtiments).
  • Pour l’agriculture urbaine : des espaces de culture (potagers, vergers) dans tout programme d’habitat.
  • Contre le zonage et le tout automobile.

Partenaires-ressources : Halem, Transports

  • Pour la gratuité des transports en commun.
  • Contre l’emprise de la voiture : limitation à 30 km/h en ville voire interdiction.

Partenaires-ressources : Vélorution.   Slogans :

  • Pour la réappropriation de la démocratie
  • Pour la sortie du tout automobile
  • Pour un urbanisme convivial

2. Municipales : Quelle stratégie ? Appel à la constitution de listes municipales « Pour la réappropriation de la démocratie de proximité ». Appel à la création de collectifs politiques MAIS non électoraux / post électoraux. « Guérilla » sur les programmes des candidats : être présents et critiquer / proposer.   Diffusion du mémento du candidat du ministère. Faire le lien avec toutes les initiatives « d’outillage » des citoyens ou candidats : voir les fiches BIZI, FNH, Colibris…   Qui veut rejoindre l’équipe de coordination ? Qui veut rejoindre l’équipe technique (site Internet…) ?  19-20 Bretagne France 3 2013 08 06 19 00 cut from Mouvement des OC on Vimeo.

Mardi 6 août 2013 – Après-midi Europe : 1. Européennes : Quelle stratégie ?

  • En nous adressant typiquement à tous ces « gens » comme ces 35 000 qui sont venus pendant 2 jours à NDDL
  • Nous devons tirer les leçons positives et négatives de notre première campagne de 2009 : nous ne devons pas nous satisfaire de simplement faire notre apparition politique mais nous devons être en capacité de faire des propositions, sur l’Europe et sur l’Euro
  • Nous devrions oser mettre en avant une rupture écologique.

2. Européennes : Quelles propositions ?

  • Nous ne devrions pas aller aux élections simplement pour dire « ce que nous sommes » mais pour dire « ce que nous proposons » aux autres.
  • A qui : proposition de prendre contact avec des groupes comme Bizi…
  • Stratégie non pas « identitaire » mais « identifiante » ; non pas « unitudinaire » mais « unifiante ».
  • Calendrier : 1/ réalisation d’un Appel pour une véritable rupture écologique avec l’UE européenne et l’Euro 2/ Contact avec les mouvements et personnalités susceptibles de partager nos perspectives politiques, en régions et en Europe 3/ Rencontres à partir de fin octobre (Dimanche 27 octobre à Grigny – 69 ?)

ADEROC (Association des Rencontres des Objecteurs de Croissance) : Réunion de préparation des rencontres 2014 – 2015   1. Prochaines rencontres Rencontres d’hiver = plutôt « approfondissement » Rencontres d’été = plutôt « découverte »   2. 2014 En Pays Basque, avec d’autres composantes de l’altermondialisme et de l’objection de croissance… Plutôt début juillet. 12-13-14 juillet 2014 Thème : autour de la question de l’espace écologique Territoire, régionalisme, souveraineté des territoires, après-développement, biodiversité du vivant / biodiversité des cultures Faire valider par BIZI en septembre à Michel L Contacter La Ligne d’Horizon à Christian S Contacter Les Amis de la Terre à A Dordé, Michel L   3. 2015 Dans le Nord, en collaboration avec la mouvance OC du nord et de l’est de la France et nos amis belges du Mpoc…   4.Rencontres de printemps   Lieu : St Jean du Gard Date : 23/03/14 ou 30/03/13 Thème : La crise, une opportunité pour les expérimentations sociales et les alternatives concrètes.   5. Foire à l’autogestion : Bonne manifestation « œcuménique » En faire à l’initiative des OC ailleurs qu’à Paris et Toulouse ? (Une autre en préparation dans le Gard)   6. Participation au Festival de la Transition ? OK à Thierry B   7. Elargissement de l’ADEROC Inscription à la liste mail ADEROC de Ophélie + Stéph Madeleine + Vinc Liegey à Boris P   8. Liste de diffusion commune aux sensibilités de l’OC Créer une liste commune aux divers OC organisés dans d’autres mouvements : ATTAC, EELV, Miremont, NPA, Alternatifs…? Qui fait ? Fred et Pascal


Commentaire

(F)Estives 2013 à NDDL : CR des 5 et 6 août — Pas de commentaire

Laisser un commentaire